Constantino Charrère, Président de la FIVI, Fédération Italienne des Vignerons Indépendants invité à intervenir lors d’une rencontre débat sur L’AGRICULTURE DE MONTAGNE ET BUREAUCRATIE, organisée en collaboration avec la Fondation Courmayeur (Centre de ressources sur les sociétés contemporaines dans leurs dimensions juridiques, économiques et sociales).

À partir de la présentation d’un ouvrage de recherche soutenu conjointement par l’Observatoire du système de montagne “Laurent Feretti” de la Fondation Courmayeur et par l’Institut Agricole Régional et centré sur la problématique de la Vallèe d’Aoste, cette confèrence a permis d’ouvrir le débat. Quel impact peut avoir la bureaucratie sur la compétitivité des entreprises agricoles, plus particulièrement dans les régions de montagne où intervient dèjà, en particulier pour la viticulture, une notion d’héroïsme ?
Ces échanges ont aussi montré que si des différences existent entre pays de l’Arc Alpin, la construction européenne est encore très loin d’apporter cette harmonisation juridique et économique que l’on peut attendre dans nos sociétés contemporaines. Sans une vision à long terme pour mieux appréhender et lever ce carcan bureaucratique, il y a un grand risque à aller “droit dans le mur”.